Présentation de l’interface de Blender

L’animation 3D gratuite avec Blender ne signifie pas que le logiciel soit simple, il dispose d’une interface aussi complète qu’un outil professionnel, voyons son interface et quelques points importants sur la souris. 

Vous vous êtes décidés à utiliser Blender pour développer vos images, animations ou jeux vidéo en 3D. Son interface peut effrayer, nous allons tenter de dédramatiser ces différents éléments ainsi que notre petit souris.

J’imagine que vous avez procédé à l’installation de blender, si ce n’est pas le cas, veuillez suivre cet article.

La première interface lors de l’ouverture

Lorsque vous ouvrez pour la première fois Blender, vous avez le droit à une petite fenêtre où figure quelques informations. Cette fenêtre se ferme en cliquant à l’extérieur de celle-ci.

Fenêtre de démarrage Blender
Fenêtre de démarrage Blender

Détails

  1.  Toujours intéressant de la connaître, la version
  2. Des liens toujours utiles : faire une donation, des informations sur la version, de la doc …
  3. la keymap chargé, par défaut il s’agit de Blender, peut être Maya
  4. Les derniers fichiers ouverts

Une fois que vous fermez cette fenêtre, vous arrivez sur votre espace de travail.

L’interface de travail de Blender

Maintenant que vous voyez votre interface, les choses peuvent se compliquer.

Si vous n’avez pas ouvert de fichier récent, vous devriez avoir ceci :

Les éléments de la l'interface de Blender
Les éléments de la l’interface de Blender

Voilà, une fois l’interface découpé, elle n’est pas si horrible et vous verrez qu’une fois que l’on comprend à quoi sert chaque cadre, c’est encore plus simple.

  1.  La barre de menu, il s’agit d’une barre qui ne doit pas vous être inconnu, on y retrouve les fonctions classiques propres à une application.
  2. Tools Shelf ou la boite à outils de la vue 3D, pour la faire disparaître, il suffit d’appuyer sur la touche « T« , en appuyant sur la touche « P », vous allez afficher des propriétés de votre vue et de l’interaction entre la vue et l’objet.
  3. La vue 3D, voici la vue que vous utiliserez le plus, elle permet de visualiser vos créations, la nommer « vue 3D » est un peu abusif, il s’agit plutôt de la fenêtre de travail.
  4. Options de la fenêtre de travail, vous allez pouvoir agir sur la fenêtre (quel type de vue ou mode), le rôle du curseur ou du moins le type d’action que l’on va faire avec ainsi que bien d’autres choses.
  5. La barre de temps, elle sera utile lors des animations et permettra de prendre en compte le temps (comme son nom l’indique.
  6.  la fenêtre « Properties« , celle-ci peut paraître impressionnante (en tout cas dans mon cas, OUI), elle va nous permettre d’agir sur les caractéristiques des différents éléments de la fenêtre de travail, notamment la textures, réglage de la caméra, les lampes. Bref, on aura le temps de voir tout cela plus tard.
  7. L' »outliner« , il s’agit d’une petite fenêtre qui n’a pas un grand intérêt lorsque vous n’avez qu’un objet dans la vue, en revanche, lorsque vous aurez plusieurs objet, texture, matériel, elle deviendra indispensable.

La souris

Je ne dirai pas grand chose sur la souris ici mais tout d’abord, j’ai acquis une tablette graphique Wacom One Medium. Maintenant au clic :

  • clic gauche, il va permettre de placer le curseur mais il ne sert pas à sélectionner un point, une arête, une surface ou un objet
  • clic droit, c’est lui qui va sélectionner l’objet ou l’élément.
  • La molette au clic ou en roulant vont permette de zoomer, ou déplacer la fenêtre

Conclusion

Voilà, j’espère que cette première approche sur l’interface vous aura un peu rassuré, j’avais quelques à priori mais au final, vous verrez que l’interface est assez logique et intuitive. La chose un peu moins intuitive est la sélection de l’objet par le clic droit mais on s’y fera.

Laisser un commentaire